Home
NOUVEAU AccueilCurriculum VitaeLe veninMorsure et traitementSoins après morsureCentres anti-poisonRépartitionÉcologieDessins-MarquesDétermination du sexeDétentionReproductionÉlevageAnatomie - MorphologieGalerieBibliographieAppendiceLivre d'orContactLiensAvertissements

deutsch english español français italiana руссий, russian


Soins après morsure

Soins après morsure

La fréquence des morsures d'Heloderma pourrait augmenter; en effet par le développement des techniques d'élevage en terrarium plus de spécimens seront proposés et de ce fait la détention par des amateurs passionnés s'accroîtra. Le comportement paisible des monstres de Gila en captivité amène souvent leurs détenteurs à une fausse estimation du danger et à un manque de vigilance. La majorité des morsures des monstres de Gila se situent aux doigts ou aux mains. Beaucoup de ces morsures ne sont pas dramatiques et sont passées sous silence.

Même si une morsure d'Heloderma a très peu de chance d'être fatale pour une personne adulte et en bonne santé, il serait souhaitable néanmoins de la traiter en urgence. On a souvent tendance à croire, et à tort, que seul les dents de la mâchoire inférieure (et à degré moindre les maxillaires de la mâchoire supérieure) sont aptes à inoculer assez de venin pour que la morsure soit alarmante. Mais il n'en est rien; de sérieux symptômes peuvent apparaître lors de morsures superficielles ou d'éraflures provoquées par les dents de devant.

Après une morsure d'Heloderma il est conseillé d'appliquer les mesures de première urgence suivantes:

  1. Retirer le lézard aussi rapidement que possible.

    Plus la bête est accrochée, plus elle inoculera de venin dans la blessure et les conséquences seront d'autant plus graves. Dans le cas de morsures légères, lorsque seulement un pli de peau est concerné, il est parfois suffisant de serrer l'arrière des mâchoires afin de retirer la bête précautionneusement. Dans le cas d'une morsure avec des dents profondément enfoncées, je vous conseille de diriger un fort jet d'eau sur la tête du lézard ou tenter de lui écarter les mâchoires avec une pince ou un outil similaire.

    Un objet fin et plat que l'on insèrera entre la plaie et la mâchoire et auquel on appliquera une rotation de 90° permettra également d'écarter les mâchoires. Retirer l'Heloderma brutalement, ce qui est souvent nécessaire, provoque des lacérations autour de la plaie. Je déconseille de retirer le lézard à l'aide d'une flamme placée sous son cou ou d'employer d'autres moyens comme l'essence (qui était préconisée dans le temps), qui risque d'entraîner des blessures supplémentaires et un accroissement de la douleur.

  2. Débarrassez-vous immédiatement de vos bagues, bracelets, ou autres bijoux (même les piercings). Ces objets peuvent amener des complications en cas d'œdèmes.

  3. Ne traitez pas la plaie, posez un pansement léger pour contenir le saignement.

  4. La victime devra être immédiatement transportée vers un hôpital par une tierce personne. Quelques paroles encourageantes et l'affirmation qu'une morsure n'est pas mortelle (ori.: reasure that they will not die) la rassureront.

  5. Il ne faut en aucun cas:

    administrer de calmants – pas de compresses chaudes ni de glace sur la morsure – pas de garrot ou pansement comprimant – pas de succion du venin ni d'entailles à l'endroit de la morsure.


    Lors de l'hospitalisation de la victime il faudra immédiatement surveiller ses fonctions vitales.

    Le plus grand danger est l'état de choc (crise hypotensive) provoquée par une rapide chute de la tension artérielle. Cela pourra être traité par une solution électrolytique et des médicaments antichoc.

    Les douleurs atteindront leur point culminant 1 à 2 heures après la morsure, mais pourront perdurer plusieurs jours.

    Des médicaments antidouleurs ou la morphine sont généralement efficaces, une disparition totale des douleurs est parfois problématique. Le gonflement (œdème) est à son maximum dans les deux à quatre premières heures mais se résorbe sans mesures particulières dans les 72 heures. L'œdème se développant surtout de façon sous-cutanée, aucun cas de troubles du comportement ou de problèmes neurologiques n'ont été signalés. Selon l'importance de la morsure une analyse sanguine devra être réalisée en laboratoire pour pouvoir intervenir en cas de modifications électrolytiques (cas avérés).

    L'état du cœur devra être sous surveillance par électrocardiogramme en cas de modification des vibrations ventriculaires et d'infarctus. Antihistaminiques et cortisone ne sont généralement pas nécessaires, car les réactions allergiques sont peu fréquentes; un cas de chocs anaphylactiques est connu. La morsure devra être nettoyée soigneusement avec un antiseptique et minutieusement examinée afin de rechercher d'éventuels fragments de dents, qu'un examen radiologique ne détectera pas.

    En règle générale, dans le cas de morsure d'Heloderma des antibiotiques sont administrés, bien que les cas de nécrose ou d'infection soint rares. Un rappel du vaccin antitétanique peut s'avérer nécessaire. La plupart des victimes de morsures d'Heloderma quittent l'hôpital après 24 heures et sont complètement rétablies en 2 semaines. Dans les cas plus graves l'hospitalisation peut durer 48 heures.

    Fin de la traduction

    Copyright by University of California Press

heloderma.net