Home
NOUVEAU AccueilCurriculum VitaeLe veninMorsure et traitementSoins après morsureCentres anti-poisonRépartitionÉcologieDessins-MarquesDétermination du sexeDétentionReproductionÉlevageAnatomie - MorphologieGalerieBibliographieAppendiceLivre d'orContactLiensAvertissements

deutsch english español français italiana руссий, russian


La détermination des sexes

La détermination des sexes

Start image - cliquez ici
Détermination des sexes: deux Heloderma mâles

La détermination des sexes chez Heloderma suspectum n'est pas une chose aisée même pour des éleveurs chevronnés ou des biologistes spécialisés (Biblio.19)

Chez des animaux obèses (assez fréquent!) la détermination du sexe au moyen de critères corporels est impossible (Biblio 24).

Chez tous les animaux photographiés dans ce chapitre la détermination du sexe a été évidente au moment de la copulation et de la pondaison.


Quelques moyens pour déterminer le sexe chez les Heloderma adultes:

1. Le corps

  1. La tête

    Par rapport à la femelle la tête du lézard mâle est plus massive et plus large. Vues du haut les joues de la femelle sont aplanies.

    détermination des sexes: Tête d’un mâle détermination des sexes: Tête d’un mâle détermination des sexes: Tête d’une femelle détermination des sexes: Tête d’une femelle
    détermination des sexes: Tête d’un mâle détermination des sexes: Tête d’un mâle détermination des sexes: Tête d’une femelle détermination des sexes: Tête d’une femelle
    Mâle adulte
     
    Femelle adulte

  2. Le tronc

    Le tronc du mâle adulte a la forme d'un ovale-allongé, celui de la femelle adulte est piriforme, élargi dans sa partie arrière.

    détermination des sexes: Tronc d’un mâle détermination des sexes: Tronc d’un mâle détermination des sexes: Tronc d’une femelle détermination des sexes: Tronc d’une femelle
    Mâle adulte
    Femelle adulte

  3. La queue

    La queue du mâle se rétrécit vers la pointe, la queue de la femelle est légèrement bosselée latéralement vers le cloaque et se rétrécit seulement vers la pointe à partir du troisième tiers.

    détermination des sexes: Queue d’un mâle détermination des sexes: Queue d’un mâle détermination des sexes: Queue d’une femelle détermination des sexes: Queue d’une femelle
    Mâle adulte
    Femelle adulte

  4. Aperçu général de la forme du corps des deux sexes:

    Aperçu générale  du corps du mâle de la forme du corps des deux sexes Aperçu générale  du corps du mâle de la forme du corps des deux sexes Aperçu générale  du corps de la femelle de la forme du corps des deux sexes Aperçu générale  du corps de la femelle de la forme du corps des deux sexes
    Mâle adulte
    Femelle adulte

2. Échographie

Grâce aux échographies réalisées par un médecin spécialisé les organes génitaux internes, les testicules ainsi que les follicules sont parfaitement visibles. Les organes sexuels suivent un cycle annuel. Les testicules et oocytes sont plus grands du mois d'octobre jusqu'en période de reproduction, avant de fortement rétrécir. De ce fait, la meilleure période pour déterminer le sexe par échographie est avant la période d'accouplement (avril-mai) (réf. 46).
Représentation des testicules. Comme on peut le voir sur l'intitulé sur le haut des photographies, les sexes de deux des animaux, qui avaient été identifiés sur des critères corporelles, sont inexacts et n'ont pu être corrigés qu'après une échographie:
Ecographie des gonades Ecographie des gonades Ecographie des gonades Ecographie des gonades
Ecographie des gonades Ecographie des gonades Ecographie des gonades Ecographie des gonades
 Vidéo

Écographie des follicules d’un Heloderma chez des femelles matures au printemps:
Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma
 Vidéo
Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma Ecographie des follicules d’un Heloderma
 Vidéo

Échographie de la racine de la queue d'un mâle adulte Heloderma suspectum.

Les hémipénis ainsi que les poches hémipéniennes sont visibles. Ils se présentent comme une paire de structures d'environ 2 cm de long qui se différencient du reste de la structure de la queue (Biblio.35).

Échographie de la racine de la  queue d’un mâle, représentation des poches hémipéniennes
Échographie de la racine de la queue d’un mâle avec des structures de longueur Échographie de la racine de la queue Échographie de la racine de la queue d’un mâle avec des structures de longueur
Échographie de la racine de la  queue d’un mâle, représentation des poches hémipéniennes Échographie de la racine de la queue d’un mâle avec des structures de longueur Échographie de la racine de la  queue d’un mâle, représentation des poches hémipéniennes
Échographie de la racine de la  queue d’un mâle, représentation des poches hémipéniennes

Échographie de cloaques de femelles adultes d'Heloderma suspectum.

A la différence des mâles, les structures des racines de la queue se prolongent régulièrement jusque dans la pointe de la queue (Biblio.35). Absence de la paire de structures:

Échographie de cloaques de femelles adultes d'Heloderma suspectum Échographie de cloaques de femelles adultes d'Heloderma suspectum Échographie de cloaques de femelles adultes d'Heloderma suspectum


Il existe quelques possibilités pour déterminer les sexes chez les jeunes Heloderma par:

1. Le corps

Après mes longues observations dans l'élevage d'Heloderma je suis venu à la conclusion qu'il était possible de déterminer le sexe des jeunes animaux grâce à des critères corporels. C'est parmi les jeunes qui viennent d'éclore que les différences sont les plus marquées alors qu'ils sont encore ''gavés'' du jaune d'œuf qu'ils ont absorbé et de ce fait leurs formes corporelles sont bien distinctes. Les deux sexes présentent, et cela pour une durée de 3 à 4 semaines, des caractéristiques en ce qui concerne la tête et le corps. La forme de la queue, quant à elle, ne donne que très peu d'indications pour la détermination du sexe.

  1. La tête:

  2. A la différence du monstre de Gila femelle, la tête du jeune mâle à la forme d'un triangle isocèle et paraît massive. La tête de la femelle ressemble à une pointe de flèche se rétrécissant légèrement vers le cou.

  3. Le tronc:

  4. Le tronc du monstre de Gila mâle est d'une forme ovale régulière et paraissant gonflé ce qui lui donne un air lourdaud. Le tronc de la femelle n'est gonflé qu'à hauteur des pattes postérieures ce qui lui donne cette forme piriforme.

  5. Impression générale de la forme des corps d'une couvée personnelle 2005 peu de temps après l'éclosion.


  6. Impression générale de la forme des corps des mâles d'une couvée personelle 2005, peu de temps après l'éclosion Impression générale de la forme des corps des mâles d'une couvée personelle 2005, peu de temps après l'éclosion   Impression générale de la forme des corps femelles d'une couvée personnelle 2005 peu de temps après l'éclosion Impression générale de la forme des corps femelles d'une couvée personnelle 2005 peu de temps après l'éclosion
    Mâle
    Femelle

    Après un mois environ les caractéristiques se modifient et la détermination devient aléatoire. Et ce n'est que vers l'âge de 12 mois environ que le corps des animaux aura des caractéristiques propres à leur sexe.



    Révélation des marques extérieures permettant de différencier les sexes chez les mêmes animaux après 12 mois.

    Impression générale chez les mêmes animaux après 12 mois Impression générale chez les mêmes animaux après 12 mois   Impression générale chez les mêmes animaux après 12 mois Impression générale chez les mêmes animaux après 12 mois
    Mâle
    Femelle



    Comparaison de la forme de la tête chez les mêmes animaux réunis par paires après 12 mois après l'éclosion:

    Comparaison de la forme de la tête après 12 mois Comparaison de la forme de la tête après 12 mois
    à gauche le mâle, à droite la femelle
    à gauche la femelle, à droite le mâle


    Plus encore que chez les Heloderma adultes la détermination du sexe chez les animaux jeunes nécessite un sens de l'observation différent. Dans un élevage d'Heloderma suspectum un herpétologiste confirmé peut atteindre un taux élevé de réussite, surtout s'il peut renouveler des comparaisons entre des animaux du même âge. Il est très utile de se constituer une documentation de photographies prises de côté et du haut juste après l'éclosion.

    2. L'échographie


    Nous avons la possibilité de déterminer le sexe d'Heloderma suspectum au stade juvénile par une échographie réalisée sur chez les jeunes animaux vers l'âge de 16 mois après une hibernation de 3 mois.

    Représentation des organes sexuels et de la racine de la queue de deux Heloderma suspectum mâles âgés d'environ 16 mois:

    Représentation d'un testicule singulier (MO-2-06) Représentation des testicules Réprésentation de la racine de la queue d’un mâle Réprésentation de la racine de la queue d’un mâle avec des structures de longueur
    MO-2-06 (éclosion du 30.10.2006)    
    Représentation de la cavité ventrale d'un Heloderma de 12 mois Représentation d'un testicule singulier (MO-2-06) Représentation d'un testicule singulier (MO-2-06) Représentation d'un testicule singulier (MO-2-06)
    MO-3-06 (éclosion du 30.10.2006)    

    Les deux animaux ont une longueur de tronc (SVL) supérieure à 230 mm et devrait être (Biblio.1) aptes à la reproduction. Chez les deux animaux (2 frères) un seul testicule situé profondément dans la cavité ventrale est apparent. Lors de la croissance la descente des testicules se fera en direction du cloaque.

    Il faudra contrôler plus tard, jusqu'à l'adolescence, si un deuxième testicule se présente.




    L'imagerie ultrason a été effectuée dans le service de Radiologie Infantile (Dir. Prof. Gerhard Alzen) du Centre Médical de Radiologie de l'Hôpital Universitaire de Giessen, Feulgenstrasse 12, 35358 Giessen.
    Examens réalisés avec un échographe (de fabrication Siemens) avec un transducteur linéaire de 7,5 MHz.

    Pour l'examen de la racine de la queue on utilisa un transducteur linéaire de 7,2 – 12,0 MHz


heloderma.net